Le nouveau Zowizoo poursuit l’œuvre de ses fondateurs

L’animalerie Zowizoo, qui est connue depuis plus de 15 ans à Kontich et dans les environs, rouvre ses portes aujourd’hui (1er juin 2021, nvdr). Après un mois de rénovations, les gérants Kristof Berx et Audrey Goeman sont prêts pour un nouveau chapitre, après une année absolument désastreuse pour la famille Zowizoo. En l’espace d’à peine six mois, les deux managers ont dû dire adieu à « La Mamma » Myriam, la maman d’Audrey, et au « Big Boss » JP, le papa de Kristof.

L’animalerie de la Mechelsesteenweg est une étoile forte au firmament. Leur clientèle est un large groupe de propriétaires de chiens, chats, oiseaux, poissons et rongeurs. À partir d’aujourd’hui, 1er juin 2021, ils sont tous à nouveau les bienvenus dans un Zowizoo renouvelé, qui a subi une véritable métamorphose. « Pour être clair : ce que nous faisons n’a pas changé. La passion, notre service et notre offre, le sourire pour nos clients, le caractère familial, tout cela est toujours là. Ces éléments sont également la raison pour laquelle nos clients viennent et continuent de venir. La seule chose est que la jaquette du magasin rénové correspond encore mieux à l’histoire », déclare Kristof Berx.

L’intérieur et l’extérieur du bâtiment ont été rénovés. Le résultat est impressionnant : plus d’espace de stationnement et de magasin (2 000 m2), des allées plus larges pour que les clients moins mobiles puissent également s’orienter facilement, des corbeilles à chiens supplémentaires et de nouveaux coins d’inspiration qui donnent aux visiteurs un aperçu immédiat de l’offre du magasin. Cette rénovation est une grosse cerise sur un gâteau aigre-doux, car 2020 a été une annus horribilis pour Kristof et Audrey. Non seulement Corona a jeté un pavé dans la mare des nombreux week-ends et événements de divertissement pour lesquels le magasin est connu. Ils ont également perdu leurs grands exemples Myriam et JP en l’espace de six mois, un coup dur et en même temps de grands souliers à remplir. JP et Myriam ont obtenu une place dans le magasin rénové et ils assistent chaque jour à la poursuite de l’œuvre de leur vie, qui est désormais entre les mains de leur fils et de leur fille. « Aujourd’hui, nous essayons de poursuivre le travail et la vision de maman et papa du mieux que nous pouvons. 90 % de ce dont nous avions discuté et décidé en famille – parce qu’en fin de compte, cela fait des années que nous faisons cela – a été réalisé. Audrey et moi avons laissé notre empreinte sur les 10 % restants », déclare Kristof Berx.

Share